Anaik et Le Confit

Anaik et le confit

Anaik

Originaire du sud de la France, Anaik anime son blog gourmand « Le confit c’est pas gras » au quotidien – ou presque, pour le plus grand bonheur de ses lecteurs et des gourmets de tous bords. Saveurs du sud, simplicité et humour pourrait résumer les choses en 3 mots.

Si vous étiez une épice ?
Le gingembre frais, dont j’adore la touche tonique, piquante et acidulée.

Si vous étiez une herbe aromatique ?
Je les aime toutes mais je dirai la sauge, pour sa saveur vraiment singulière et sa capacité à magnifier des produits très simples.

Si vous étiez un légume ?
Peut-être un artichaut, pour le trésor caché sous les piquants ? Mais il m’est difficile de répondre par un seul légume : j’adule le monde végétal.

Si vous étiez un fruit ?
Un citron, exceptionnel dans les plats salés comme dans les desserts.

Si vous étiez une viande ?
Je serais une “demoiselle”, et pas seulement parce que c’est flatteur ! C’est une demi-carcasse de canard gras débarrassée de ses magrets, foies, cuisses et gésiers, qui se déguste dans les Hautes-Pyrénées. À goûter au moins une fois dans sa vie !

Si vous étiez une spécialité régionale ?
Une paella, mais pas trop maquillée, pas trop chargée, pas trop tapageuse. C’est le contraire de l’esbroufe culinaire, une qualité qui me tient particulièrement à cœur.

Si vous étiez un fromage ?
Je serais un fromage de brebis des Pyrénées un peu sec, à déguster avec de la confiture de cerises noires, ou bien un petit chèvre de Provence arrosé d’une excellente huile d’olive et posé sur une tranche de pain frottée à l’ail.

Si vous étiez un dessert ?
Tarte au citron ? Crème brûlée ? Mousse au chocolat ? Un dessert simple en tout cas.

Si vous étiez un assaisonnement ?
Une gremolata (sauce à base de zeste de citron, de persil et d’ail, ndlr). Ou alors un mirepoix (légumes coupés en petits dés, avec parfois du lard ou jambon servant de base à une sauce, ndlr) parce que j’adore ce mot très « Amélie Poulain » et la saveur que ce simple assaisonnement donne à ma sauce bolognaise.

Si vous étiez une sauce ?
Une anchoïade, parce qu’elle a la particularité d’accompagner aussi bien les légumes que le poisson et même la viande (elle est fabuleuse avec un filet d’agneau, par exemple).

Si vous étiez un sandwich ?
J’hésite entre le pan-bagnat et le sandwich steak haché-frites-moutarde d’un petit camion marseillais de mon enfance. Va pour les deux !

Si vous étiez une brochette ?
Une brochette de keftas, ces boulettes parfumées typiques de la cuisine marocaine.

Si vous étiez une pratique ?
La cocotte en fonte, pour cuire et pour présenter.

Si vous étiez un ustensile ?
Un couteau d’office Opinel.

Si vous étiez une bonne table ?
Un bar à tapas en Espagne, un bistrot à Paris, un (bon) fast-food, une grande table qui propose des menus accessibles… Un endroit simple et pas volontairement élitiste.  Read MORE on Eric Bur

Découvrir le Blog d’Anaïk

Twitter.com/LocalFoodWine

*Local Food And Wine *

FaceBook/LocalFoodAndWine

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s